Si les quelques clics de ta souris t’ont mené jusqu’à ses pages et que tu aimes la culture sous toutes ses formes, sache que tu es le bienvenu sur Blog à part ! Littérature, cinéma, musique, sorties… n’hésite pas à prendre la parole ou à faire passer le mot. Et si tu veux savoir qui se cache derrière ces pages, tu pourras nous trouver à la Médiathèque José Cabanis, au 2ème étage, sur le pôle Intermezzo

Des films à mater Des films à mater

Découvrez chaque mois notre sélection de films !

Fil des billets - Fil des commentaires

Subcategories

2013 mar 8

Django Unchained

En voilà un titre qui en fait couler de l'encre virtuelle aussi bien que sur papier ! Emballé, déçu, tout type de réactions étaient forcément attendues pour ce dernier Tarentino !
Voici donc les remarques et avis récupérés de-ci de-là auprès de mes amis et surtout le mien, très enthousiaste ! (Ah oui autant vous prévenir hein ! Moi j'ai A-DO-RE ! Non bon ok promis je laisserais la parole virtuelle à d'autres ! %%% ((/public/Cinema_Sophie/Django_affiche.JPG|Django_affiche.JPG|C))%%% %%%
Film génial d'un bout à l'autre ! Une rencontre improbable entre deux personnes complètement décalés par rapport à leur époque : un humaniste mais pourtant tueur à gages et un esclave noir marié en bute avec ses traditions.

%%% ((/public/Cinema_Sophie/Rencontre_Django1.jpg|Rencontre_Django1.jpg|C))                            Ouai vous avez vu y a quand même un sacré décalage !


Chacun est passionné par le respect de la vie (oui ! oui! ) et l'amour. Là où l'intelligence, l'humour et le langage priment chez Christoph Waltz, Jamie Foxx le complète parfaitement sur le plan de la force physique et mentale (oui j'avoue j'ai bavé sur lui même affublé de son costume bleu royal, surtout lorsqu'il s'avance pour tuer l'un de ses anciens tortionnaires).
Et oui ! notre Christoph est, après avoir incarné un nazi sadique, un sentimental et un amoureux de la vie humaine même si il a une drôle de façon de le montrer !

%%%%%% ((/public/Cinema_Sophie/Django_Unchained_Christoph_Waltz.jpg|Django_Unchained_Christoph_Waltz.jpg|C))              Un regard bienveillant mais une langue et un flingue acérés et redoutables !


Bon pour les passages un peu longuets, bah moi j'ai savouré le spectacle, ce couple atypique mais très bien assorti, avec justement une mise en valeur par des ralentis au niveau de la caméra et (oui Warrick t'as le droit de râler) une bande son géniale.
J'ai adoré la chanson de 2PAC (oui ! oui ! c'est un super remix je trouve) hyper bien placée, comme tout le reste.
Vu le ton donné au film, l'esclavage etc.... rien de tel qu'une musique décalée pour dédramatiser tout ça !

                                     (Bon allez je résiste pas je vous met ma préférée ! )


Le seul défaut pour moi est le personnage de Brünehilde, parfois courageuse, parfois abattue en larmes. Également le sous-titrage euh.... franchement le mot à mot c'est pas un mal parfois hein ! le "petite diablesse" c'est pas trop ça qu'il dit ! Mais il fallait bien qu'il y ait quelques défauts dans ce film !

Bref, Tarantino s'est fait plaisir (pas qu'un peu vu le poids qu'il a pris...) Et comme d'hab on a eu notre scène de grand nawak mais moins trash que ce que je craignais. On est loin des scalps des Basterds, mais là où c'était visuellement difficile à regarder parfois dans ce dernier, c'est la réaction de Christoph qui laisse parfaitement suggérer l'horreur et franchement la scène avec le chien, en voyant sa tronche j'ai failli me planquer aussi pour pas regarder ! L'horreur est dans le discours, l'attitude des gens et comme je le disais, tout est super bien tourné pour ne pas plomber l'ambiance.

2012 dec 26

Prométheus

Fan d'Alien, voilà LE film que j'attendais pour satisfaire cette curiosité purement scientifique (mais oui on y croit) qui visait à comprendre d'où venaient les Aliens.

prometheus0004.jpg

Et bien pour ma part, j'ai été vraiment emballée par ce film qui distille les indices comme autant de petites pièces de puzzle à rassembler. Mais il est vrai qu'il reste sans surprise. On s'attendait à mieux de la part de Ridley Scott dans le sens où les personnages ont un air de déjà-vu avec ceux du début de sa saga. Le robot mystérieux et qui suit sa mission sans faillir, la jeune scientifique brillante et sportive qui lutte seule contre tous avec des compagnons dévoués. Et au final, quelques questions sans réponses mais si j'ai pas de réponses, franchement je ne m'en porterai pas plus mal ! Gardons quand même en tête quelques scènes aux effets magnifiques, les agressions de ces Aliens en devenir et comme d'habitude l'imaginaire de Giger qui emplie le vaisseau de l'ambiance esthétique du premier film.

montage_final_prometheus.jpg
(sur la gauche, photo extraite du film Prometheus, sur la droite, Alien le 8è passager)

Bref, sans être réellement un préquel de la fameuse saga, Prométheus reste pour moi un bon film de science-fiction aux tendances d'horreur dont on a envie de voir la suite sans non plus l'attendre avec fébrilité.

2012 oct 23

Blanche-Neige et le Chasseur

Enfin j'ai vu Blanche neige, l'un des films évènements de cet été 2012 et même déjà vu par nombres de bloggeurs mais pas de moi ! Blanche-Neige-et-le-Chasseur-Banniere-4.jpgPetit rappel du propos (si ! si ! Obligé de passer par là, vous allez voir il y en a un, le réalisateur, qui a pas tout compris)

Jalouse de la beauté de sa bru, la vilaine belle-mère de Blanche-neige, magnifique jeune fille aux cheveux noirs comme l’ébène, à la peau blanche comme la neige et aux lèvres rouges comme le sang (déjà là il a buggé le gars !) décide de la faire assassiner par un chasseur. Alors qu’elle fait mumuse avec les oiseaux, il tente de la tuer et craque, la laissant s’échapper dans une forêt sinistre. Là elle rencontre 7 nains qui travaillent aux mines et décide de les prendre en charge. Le prince, déjà fou amoureux de la belle, met tout en œuvre pour la retrouver et la sauve de la mort provoquée par une pomme, symbole extrême de tentation.

Alors là nous avons une magnifique jeune fille aux cheveux noirs comme l’ébène, à la peau blanche comme la neige, mais surtout aussi forte qu’une rose ! Et oui ! La belle grogne pour rassembler ses troupes, essaie de convaincre le chasseur de la sauver, arrive à charmer une forêt et même un troll des ponts et au final se fait réveiller de son empoisonnement par……… Bah je vous dit pas si vous allez le voir mais voilà un des chocs du film.

Au final il reste une très belle distribution d’acteurs, une magnifique bande son et un directeur de la photographie qui a su cadrer de magnifiques paysages. Mais surtout et malheureusement un scénario vide, dont les références multiples à Tolkien, Miyasaki, à Michale Ende (auteur de l'histoire sans fin) ou aux jeux de rôles ne parviennent pas à donner l’impulsion nécessaire pour en faire un vrai film fantastique Et pourtant, Charlize Theron est parfaite dans ce rôle, dépassant l’héroïne par sa beauté et son charisme. Le réalisateur est vraiment passé à côté de quelque chose. LA scène révélatrice pour moi ? Ce moment où justement la reine pleure devant un miroir, se re-mémorant non pas sa beauté perdue, mais les motifs dramatiques qui ont fait d’elle une reine si avide de beauté. Franchement j’ai eu de la peine et de la compassion pour elle. Sans compter les nombreuses incohérences.

Ensuite je passe à un autre niveau de lecture. Petites filles et petits garçons avides d’aventures, de magie et d’amour, d’animaux extraordinaires et de nains charmeurs, ce film est fait pour vous ! Entre les moments effrayants de cette armée des ombres, cette jeune fille intrépide et sportive (oui bon j’ai pas pu m’empêcher de mettre une note d’ironie) malgré ces années d’enfermement et de privation qui réussi à motiver une armée complète et finit reine, vous allez avoir de quoi passer un bon moment ! (prononcé d'une traite sans respirer ! )

2012 oct 4

Taken 2 : on vient, on prend les mêmes et on s'en va !

Taken2.jpg
Sans avoir vu le premier volet, je comprend le concept de cette série (oui parce que vu comment ça se termine, on sent venir le 3... ou pas ! Personnellement je vote contre mais bon...)

Le propos du pourquoi du comment !
Pensant profiter d'un séjour à Istanbul avec son ex-femme bientôt re-future madame et sa fille, Bryan Mills était loin de se douter qu'il ferait l'objet d'une vengeance familiale. Effondré d'avoir perdu son fils même si celui-ci était vraiment un gros méchant, la familia (prendre un accent au choix pour prononcer le terme) se réunit pour punir le meurtrier.

Et allez ! On prend le modèle du 1er volet et on recommence ! Enfin à ce qu'il parait, parce que pour ma part, je précise à nouveau que d'une part je n'ai pas vu le premier et d'autres part j'ai failli m'endormir ! MAIS ! J'ai trouvé de quoi m'occuper !

Déjà j'ai compté les 30s en même temps que la fille quand elle a galopé d'un toit à l'autre et ça fait bien 30s ! Oui parce que les 1mins sous l'eau qui en durent en fait 5mins ça fait plus trop crédible.
J'ai ensuite décortiqué les scènes de combat : ils se battent bien mine de rien ! Et sans gonflette ni supers pouvoirs ! Outre le fait que le héros reste un papa vieillissant et fatigué, il a quand même de sacrés réflexes de sports de combat. Ca reste crédible et efficace.
Bon et il faut avouer, au moins, les gars, quand ils se prennent une balle, ils meurent et se relèvent pas 40x ! C'est sûr que ça va plus vite comme ça ! Le film dure péniblement 1h30 mais au moins c'est limite du temps réel ! 1h30 de visionnage, 1h30 pour l'oublier ! Bon ok j'avoue j'ai bien rigolé pendant 1h30 car les "oui t'as tué mon fils vilain méchant pas beau et c'est pas grave si derrière il a tué 12 jeunes filles vierges (enfin je crois) je verrais plus son sourire ni entendrai sa voix (attendez je sors mon violon)"

Bref, allez au resto ! Au moins la digestion dure plus longtemps !

2012 oct 2

J'ai été voir... et j'ai tenu jusqu'au bout...

Le magasin des suicides

le_magasin_des_suicides.jpg
Ca aurait pu commencer comme ça !

Moi -"Salut Tomy ! T'as aimé alors ?"

Tomy -"Non ! Trop nul ! Les intellos vont avoir à redire dessus, et je suis pas un intello ! C'est moche, c'est glauque, n'y allez pas si vous avez un suicidé dans votre famille ! Ah si ! Un truc chouette ! (ouf ! ) Le schweppes que j ai pris plaisir à boire pendant les minutes ou j attendais qu'on parte et merci aussi a mon tel sous android marque htc hd2 fourni sous windows mais que jai passé sous android 4.1 oui ! oui ! C'est possible avec un peu de technique ... "

Moi -"ok..... j'vais le voir quand même"

Et bah je vais faire l'intello de service non mais !
Ce film est d'un cynisme sans borne qui ne prend pas de gants pour dénoncer la crise aussi bien sociale que psychologique qui en découle. Belle dénonciation aussi de cette société qui veut tirer profit de tout et surtout du malheur des gens. Mais là où tout est rodé pour fonctionner dans ce sens, le sourire d'un enfant, sa joie de vivre et sa propension à voir du bien partout change la donne.
D'un rien, Allan change la vie autour de lui, à commencer par celle de sa soeur qui cherche des éléments pour être heureuse et se sentir bien dans sa peau et dans son corps.

C'est là l'élément très important de l'histoire (et assez naïf quand même mais bon... ça reste un film d'animation hein ! Avec des chansons et pleins de bons sentiments toussa toussa ! ) : tout autour de nous gravite de quoi nous rendre heureux ou souriant, à condition d'y accorder de l'importance. Même dans les pires moments la situation peut se renverser grâce à une marque d'attention. A nous d'accepter de la voir et de la recevoir (ce que refuse le père d'Allan au départ)

Bon ensuite ok même si le film est court j'ai trouvé certains moments inutiles, mais la fin est choupinette, toujours dans cette idée qu'on est dans un film d'animation hein !
A voir donc ! D'autant qu'ici bientôt sur ce blog sera publiée la critique de la bande-dessinée tirée du roman.

- page 1 de 5