Si les quelques clics de ta souris t’ont mené jusqu’à ses pages et que tu aimes la culture sous toutes ses formes, sache que tu es le bienvenu sur Blog à part ! Littérature, cinéma, musique, sorties… n’hésite pas à prendre la parole ou à faire passer le mot. Et si tu veux savoir qui se cache derrière ces pages, tu pourras nous trouver à la Médiathèque José Cabanis, au 2ème étage, sur le pôle Intermezzo

Des films à mater Des films à mater

Découvrez chaque mois notre sélection de films !

Fil des billets - Fil des commentaires

Subcategories

2012 sep 22

Bilan de l'été-ciné !

Montage3.JPG
Je peux vous garantir que j'ai vite oublié Marion Cotillard et sa mort catastrophique !
En revanche, par quel adjectif qualifier Tom Hardy que l'on a pu voir (admirer, baver devant... bon ok j'arrête) par deux fois dans Batman et dans Des hommes sans loi ?(Comment ça j'ai oublié Shia Leboeuf ?
Comment se remettre de cette bonne surprise qu'a été le dernier film de Jessica Biel, Le secret ?
Et enfin récupérer du choc visuel de ces films faits pour nous faire rêver, que ce soit face à la plastique d'un certain Channing Tatum et les prestations scéniques d'une bande d'ados fan de flash mob.
Sans compter l'évolution technologique dont a pu profiter le film Totall Recall, le rendant bien plus intéressant que ce qu'on aurait pu craindre....

Je ferais l'impasse sur le film d'Alexandre Astier ou encore cet espèce de film sur les voisins extra-terrestres, mais je ne les oublie pas pour autant. Je n'ai cité que les blockbusters qui auront marqué la presse et se seront imposés dans nos cinés.
Bref, cet été cinématographique aura été pour tous les goûts et tous les âges et il serait bien prétentieux de ma part que de vouloir vous convaincre d'en préférer un parmi tous. Cependant, je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager mon petit coup de coeur :

My_Best_Men_large.jpg
Que dire à part que j'ai eu du rire en pagaille, des fous rires même dans des situations dramatiques qui parlaient fortement à certaines déprimées présentes dans la salle…..
Le topo ! 3 anglais accompagnent leur meilleur ami à son mariage qui doit se dérouler en Australie. Concept déjà vu me direz-vous ! Pas quand les amis en question sont aussi colorés et différents que possible : Luke (mon préféré ! ), amoureux transi et désespéré d'une belle qui lui a préféré un mec sans couilles (perdues dans un accident d'aviron....) , Tom, le grand et flegmatique anglais stéréotypé qui veut faire de ce mariage une franche partie de rigolade (avec succès) et enfin Graham, le boulet de service qui tente tant bien que mal de se distinguer du lot. N'oublions pas ce pauvre David (petit clin d'oeil à ce Oliver Twist en mal de liens familiaux) qui tente de rendre ce jour parfait.

Le résultat ? Un beau bordel dont les répliques sont à retenir lors d'un deuxième visionnage. Alors ok au départ on craint la comparaison avec Very Bad Trip, mais les situations farfelues sont totalement différentes.
La finalité n'est pas le mariage et la conception du couple, mais la famille et la place des amis dans notre coeur (Hou ! que c'est profond ce que je dis !)

Alors oui je sais j'ai manqué certains titres qui ont fait parlé d'eux par leur casting impressionnant, mais libre à vous de venir partager vos impressions ici !

2012 avr 24

Et donc au ciné....

A tous ceux qui pensaient que je vais uniquement au cinéma pour regarder des œuvres me permettant de réfléchir à des considérations métaphysiques (oulà ! ça en fait des mots savants là !) Bah non je vais parfois (ne ruinons pas trop ma réputation non plus) au ciné pour me payer une tranche de rire et de délires, et s'il y a des effets spéciaux en plus alors là le top ! (acculturée moi ? Un peu ouais ! )

Bon je reconnais que je ne vais pas aimer n'importe quoi non plus ! Trop de trop tue le trop et ça a été le cas pour Transformers 3 . Cependant, je n'ai pas pour autant boudé le film du jour : Battleship ! (Oulà, mon QI vient de perdre 10 points ! Allez assumons ! )

affichebattleship.jpg

Besoin d'un petit topo sur le propos du film ? Simple : Les pauvres humains que nous sommes ont réussi à créer un amplificateur de signaux qui va nous permettre d'émettre vers une planète similaire à la Terre. Bien entendu les Aliens débarquent pour tester notre résistance et notre écosystème et vouloir se l'approprier. Mais heureusement l'armée est là et déjouera leur plan grâce à une bataille navale mémorable.

Et bien je me suis régalée ! Et non pas que devant la nouvelle super pub de Madagascar 3 qui doit sortir bientôt aussi !
Entre un anti-héros boulet au possible qui tente de cambrioler une supérette pour un bujito au poulet et des effets spéciaux en pleine mer époustouflants et bien on rigole, on explose de rire, on se moque et on râle. Et oui bien sûr le film n'échappe pas aux clichés du genre et aux phrases faussement symboliques à oublier direct. Heureusement ces scènes sont peut nombreuses voire inexistantes. On évite ainsi le retour du beau gosse (non je rectifie, très beau gosse) auréolé de gloire auprès de sa belle et non moins intelligente petite amie blonde. Ou encore les scènes mélodramatiques inutiles. Il en faut certes, au moins pour justifier la mort de Alexander Skarsgard (notons au passage qu'un peu de bronzage et de muscles lui réussissent vraiment très bien !)

Allez pour le plaisir des yeux !

Battleship_Alexander_Skarsgard.jpg Il a la classe quand même !

N'oublions pas notre héros (Taylor Kitsch de son vrai nom) qui depuis son rôle de Gambit, après être passé par les traits de John Carter, a également une superbe plastique (m'évente en revoyant la scène du bain)

Liam Neeson Ha mais non ! Là c'est l'engueulade avec futur beau-papa ! le pauvre il prend

Allez une petite dernière pour la fin ! Battleship.jpg Dans la catégorie "cliché", j'annonce le copain japonais qu'il ne supporte pas au départ et avec lequel il va scalper de l'alien bien entendu !

Bref, un bon moment qui, si on veut jouer les critiques réalistes et objectives, reste à classer dans le genre "je suis américain j'ai tout compris je vais gagner et même que mon bateau il sait faire un drift et pas le tien" !
Comment ça je l'ai pas bien vendu le film ?

2012 jan 20

La colline aux coquelicots... du manga au film de Miyazaki....

Allez je suis sûre que comme moi vous avez tiqué sur la sortie du nouveau film tout droit sorti des studios Ghiblis, la très célèbre franchise du fantastique Miyazaki ! Après nous avoir régalé des aventures d'Arrietty, voici maintenant son adaptation d'un manga des années 80 la colline aux coquelicots !
Parce qu'on a vu le film ET lu le manga, voici donc le propos principal :

Miyazaki 2012

Umi est une jeune lycéenne qui a en charge la pension familiale. Elle y vit avec sa soeur, son frère et sa grand-mère, attendant le retour de son père, disparu en mer, et de sa mère, photographe partie aux états-unis.
La vie n'est pas toujours facile, mais elle peut compter sur le soutien de son ami et grand-frère, Hokuto. L'année de ses 16 ans va lui révéler plus sur elle-même qu'elle ne le croyait, à commencer par la découverte de l'Amour (oui avec un grand A ! ). MAIS ! Aaaaah ben c'est original, c'est pas avec Hokuto qu'elle va terminer ! Non c'est pas un grand truc que je révèle parce que dès le départ apparait un personnage fort sympathique, Shun Kazama, un des responsables du journal scolaire. Avec son ami Mizunuma, ils montent des articles à sensation pour faire vendre le journal et récolter plus encore de fonds. Mais dans quel but ? Lorsque Umi va le découvrir.... suspense....

Si franchement c'est vraiment très drôle ! Pour d'abord parler du manga.... Alors oui, les images vous paraissent familières. C'est normal ! Le style graphique est proche de celui (j'ai bien dit "proche") de Lady Oscar, ou encore Candy. Mais ça s'arrête là ! Il y a beaucoup d'humour et d'amour. Des personnages vraiment très bien définis au niveau de leurs caractères (je suis vraiment fan de ce Shun un peu voyou sur les bords) et surtout une histoire d'amour vraiment très sympathique qui ne prend pas tout le devant du manga. Bon ok c'est un peu long à démarrer et on se perd un peu dans les personnages qui se ressemblent physiquement parlant... Mais ça n'empêche qu'on passe un très bon moment !

En ce qui concerne l'adaptation cinématographique : je laisse la parole à Mathilde notre spécialiste manga par excellence ! (Après moi bien sûr ! Non c'est pas vrai elle est balèze....)


Umi, jeune lycéenne, vit dans une pension familiale au sommet d’un colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, elle hisse des pavillons en mémoire de son père disparu en mer. Elle fait la rencontre de Shun, un jeune homme séduisant qui participe au journal de l’école et qui va lui ouvrir les portes du monde du « quartier latin », une vielle bâtisse abritant tous les clubs du Lycée. Umi et Shun, avec l’aide de tous les élèves, se battrons pour la sauvegarde de cet édifice menacé de destruction. Au milieu de tout ce remue-ménage se tisse une belle histoire d’amour pleine de tendresse et d’espoir. Mais leur relation prendra un tour tout à fait inattendu suite à la révélation de secrets de famille depuis longtemps enfouis.

Goro Miyazaki (avec l’aide de son père Hayao Miyazaki au scénario) nous livre un conte très touchant et poétique, dans la lignée des Studios Ghibli. Il sublime tous ces petits gestes du quotidien (le ménage, la cuisine du petit-déjeuner…) et nous donne l’impression d’être vraiment dans la vie des personnages. La musique porte le film et les émotions des personnages, dans ce japon des années 1960.

Donc voilà !!!! Comme d'habitude, Miyazaki a su totalement se ré-approprier une oeuvre pour l'adapter et en faire un magnifique moment d'émotion. La différence est liée au fond de l'histoire... là où le manga tentait de positionner la femme au sein d'une société en pleine mutation, Miyazaki lui, lui apporte une dimension plus actuelle, plus dans les préoccupations japonaises. Il aborde également une problématique propre au Japon qu'on ne trouve pas dans notre société occidentale : Les liens familiaux légaux. Là où au Japon un papier administratif crée des liens, en france seuls comptent les liens du sang. l'intrigue amoureuse va se jouer autour d'une histoire de famille, que l'on retrouve fréquemment dans d'autres mangas. Le plus connu, disponible à Intermezzo, est Marmelade Boy. Mais je n'en dit pas plus !

2011 dec 7

Twilight chapitre 4 : Révélation 1ère partie (ouh ça c'est un titre ! Breaking Dawn pour les initiés! )

Et ben voilà !!!!! J'ai été enfin le voir ! Non pas une fois mais 2 ! Ben oui il fallait au moins ça pour me défouler dans un premier temps et plus analyser dans un deuxième !

Affiche film

J'avoue, ce genre de film n'est absolument pas ce que je préfère dans le genre...une histoire d'amour trop guimauve, un genre mainte fois exploité dans la littérature en bien mieux...
Bon d'accord j'arrête avant de me faire taper ! Je le reconnais...**me râcle la gorge et parle plus fort** C'ETAIT UNE TRES BONNE ADAPTATION ! (et il était temps au bout de quatre films...) Malgré les scènes guimauves dont je parlais plus haut, le film a un très bon rythme, à la fois humoristique et dramatique, avec des scènes d'actions là où le livre promettait d'être long...

Déjà pour commencer le mariage : ouai voilà LE passage que j'ai trouvé long, avec ses longs plans sur Bella...ok on reconnait bien là le passage du livre où elle passe du stress du mariage à la béatitude totale face à Edward en costard....mais quand même....
En revanche les discours au cours du repas sont phénoménaux ! Hormis le cliché de la copine super jalouse, celui du père de Bella est tout simplement....crédible, vrai...touchant...

Viens ensuite la lune de miel...et là on ne peut que rire face aux tentatives de Bella pour séduire Edward, le tout très bien dynamisé par une super musique !

Voyage de noce J'avoue c'est franchement pas glamour comme activité pour un voyage de noce...Edward !!! quand tu veux tu lui sautes dessus !

On passe sur l'annonce de la grossesse pour atteindre le gros moment dramatique du film...et oui, le gouffre qui sépare Edward et Bella concernant la venue de ce bébé....on ne peut qu'être impressionné par la transformation physique de Bella tant sur le plan de l'histoire (qui n'a pas frissonné durant cette fameuse scène devant le miroir de la salle de bain ?) que sur les échanges avec Edward ! Heureusement que Jacob est là !
Haaaaaaa *limite cri de midinette là...* Jacob et sa carrure !!! Outre la scène impressionnante sous sa forme de loup, où les expressions animales sont très bien rendues (à défaut de faire naturelles....), je l'ai trouvé particulièrement mignon, charismatique, charmeur, drôle, bref, bien plus présent et bien mieux représenté que dans les autres films !

Jacob



Allez ! Pour le plaisir des yeux ! Et on ne se moque pas ! J'ai clairement entendu une fille dire qu'il était très "sex" !













Enfin, je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager mes DEUX scènes préférées : l’imprégnation de Jacob et la transformation de Bella ! Franchement très bien filmées, très bien travaillées, avec des effets spéciaux fluides et performants ! A me donner envie d'avoir un opus sur Jacob et Renesmée ! Si ! Si ! Vraiment !

Mais bon, comme je vous disais, le film a ses défauts et notamment un....Mais qui a osé les coiffer comme ça ? Franchement on croirait qu'ils ont sorti la tête de sous un casque !!!! Allez quand même petite photo pour casser le mythe !

Coiffure et lien Jackson Pauvre Alice et surtout pauvre Jasper ! Surtout quand on sait comment il est dans la réalité....






Oui dans la réalité ! Parce que c'est maintenant que je vous l'annonce, le prochain article qui suivra portera sur...le groupe des 100 Monkeys ! Qu'est-ce donc ? mais tout simplement le fantastique groupe dont fait partie Jackson Rathbone ! Ils étaient en concert à Paris au New Morning et j'y étais ! Donc très vite, mon petit avis sur la question, des vidéos et surtout des photos avec la (très) aimable autorisation du groupe !

2010 oct 17

A table ! … Et « bon appétit » bien sur…

Voici un film qui a la saveur du bonheur…Une leçon de joie et d’optimisme à déguster avec délectation.

Julie & Julia


Julie Powell et son mari débarquent dans le Queens. La jeune romancière (qui n’arrive pas à écrire) broie du noir : elle n’est pas très emballée à la perspective de vivre dans ce quartier New Yorkais un peu gris ; son travail en centre d’appel manque un peu de poésie et d’humanité ; son quotidien n’arrive pas à la mettre en appétit. Ses bonheurs dans la vie, c’est son mari et la cuisine : passion qu’elle nourrit depuis son enfance à la lecture du grand petit livre de Julia Child : « celle qui a changée la manière de cuisiner de l’Amérique ». Pour échapper à la morosité qui la gagne, Julie va donc se lancer dans une grande aventure culinaire et littéraire : cuisiner (et manger bien sur) en 365 jour les 524 recettes du livre de Julia et partager son expérience au jour le jour via un blog... La jeune femme est loin de s’imaginer jusqu’où Julia Child la conduira.


Cinquante ans plus tôt, cette dernière, pleine d’un appétit féroce, arrive à paris avec son mari Paul. Encore anonyme, elle s’éprend littéralement de la ville française et tout particulièrement de sa cuisine. A la recherche d’une activité pour occuper ses journées, Julia va commencer à prendre des cours de cuisine. Mais cette extravagante américaine n’est pas de celles qui font dans la demi-mesure. Seule femme au milieu d’hommes en route pour le métier de chef cuisinier, notre joyeuse et insatiable héroïne ira jusqu’à surpasser ses professeurs et fera de la cuisine un chemin de vie conduisant au bonheur et à l’écriture du livre qui changera le quotidien culinaire de tant de ménages américains et en particulier celui de Julie.

Les parcours des deux femmes se croisent tout au long du film, à des années de distance mais toujours avec ce même fils tendu qu’est la passion de la cuisine. Antidote à la sinistrose, ce film va vous mettre l’eau à la bouche, le sourire au lèvre et la joie au cœur

Sandra

voici une bande annonce du film :

- page 2 de 5 -