Enfin j'ai vu Blanche neige, l'un des films évènements de cet été 2012 et même déjà vu par nombres de bloggeurs mais pas de moi ! Blanche-Neige-et-le-Chasseur-Banniere-4.jpgPetit rappel du propos (si ! si ! Obligé de passer par là, vous allez voir il y en a un, le réalisateur, qui a pas tout compris)

Jalouse de la beauté de sa bru, la vilaine belle-mère de Blanche-neige, magnifique jeune fille aux cheveux noirs comme l’ébène, à la peau blanche comme la neige et aux lèvres rouges comme le sang (déjà là il a buggé le gars !) décide de la faire assassiner par un chasseur. Alors qu’elle fait mumuse avec les oiseaux, il tente de la tuer et craque, la laissant s’échapper dans une forêt sinistre. Là elle rencontre 7 nains qui travaillent aux mines et décide de les prendre en charge. Le prince, déjà fou amoureux de la belle, met tout en œuvre pour la retrouver et la sauve de la mort provoquée par une pomme, symbole extrême de tentation.

Alors là nous avons une magnifique jeune fille aux cheveux noirs comme l’ébène, à la peau blanche comme la neige, mais surtout aussi forte qu’une rose ! Et oui ! La belle grogne pour rassembler ses troupes, essaie de convaincre le chasseur de la sauver, arrive à charmer une forêt et même un troll des ponts et au final se fait réveiller de son empoisonnement par……… Bah je vous dit pas si vous allez le voir mais voilà un des chocs du film.

Au final il reste une très belle distribution d’acteurs, une magnifique bande son et un directeur de la photographie qui a su cadrer de magnifiques paysages. Mais surtout et malheureusement un scénario vide, dont les références multiples à Tolkien, Miyasaki, à Michale Ende (auteur de l'histoire sans fin) ou aux jeux de rôles ne parviennent pas à donner l’impulsion nécessaire pour en faire un vrai film fantastique Et pourtant, Charlize Theron est parfaite dans ce rôle, dépassant l’héroïne par sa beauté et son charisme. Le réalisateur est vraiment passé à côté de quelque chose. LA scène révélatrice pour moi ? Ce moment où justement la reine pleure devant un miroir, se re-mémorant non pas sa beauté perdue, mais les motifs dramatiques qui ont fait d’elle une reine si avide de beauté. Franchement j’ai eu de la peine et de la compassion pour elle. Sans compter les nombreuses incohérences.

Ensuite je passe à un autre niveau de lecture. Petites filles et petits garçons avides d’aventures, de magie et d’amour, d’animaux extraordinaires et de nains charmeurs, ce film est fait pour vous ! Entre les moments effrayants de cette armée des ombres, cette jeune fille intrépide et sportive (oui bon j’ai pas pu m’empêcher de mettre une note d’ironie) malgré ces années d’enfermement et de privation qui réussi à motiver une armée complète et finit reine, vous allez avoir de quoi passer un bon moment ! (prononcé d'une traite sans respirer ! )