Bwaaaaaa le syndrome de la feuille blanche ! Je déteste ça ! C’est comme de se retrouver devant sa copie pour son premier partiel qui arrive si peu de temps après la rentrée ! Dehors il fait encore beau, l’air est doux, les sorties littéraires et cinématographiques sont intéressantes, et la tentation est forte de s’occuper autrement ! Et pourtant ! Discuter d’un livre, en débattre et enfin en voir l’adaptation sur différents supports, tout ça rentre dans le cadre scolaire. La preuve avec cette édition du Prix littéraire Déodat de Séverac qui a lieu pour la 3è année consécutive. Une sélection d’ouvrages de tous pays pour nous faire voyager et nous faire découvrir de nouveaux horizons. Voici la première liste des œuvres mises en compétition !

N.P. de Yoshimoto Banana

N.P.jpgUn écrivain japonais célèbre, émigré aux Etats-Unis, se suicide en laissant un recueil de nouvelles écrites en anglais. Le livre ne sera jamais publié au Japon : chaque traducteur commençant la 98e nouvelle meurt. Au cours d'un étrange été, Kazami, l'ami du dernier traducteur, découvrira la vérité. Un roman tout à la fois poétique, humoristique, pratiquant l'art de la concision et de l'ellipse.





Par le feu de Tahar Ben Jelloun

Par_le_feu.jpgLe 17 décembre 2010, Mohamed Bouazizi s'immolait par le feu. Ce geste radical fut le signal déclencheur de la révolution de jasmin en Tunisie. Cette fiction brève, réaliste et poétique, reconstitue les jours qui ont précédé ce sacrifice. Un hommage aux révolutions arabes et à ces millions d'hommes et de femmes anonymes descendus dans les rues pour réclamer liberté et dignité dans leur pays.




Le retour de Jim Lamar de Lionel Salaün

Le_retour_de_Jim_Lamar.jpgQuand, après la guerre du Viet Nam et treize ans de silence, Jim Lamar revient dans son village du Missouri, tous lui sont hostiles. Tous sauf Billy, 13 ans, le narrateur, qui partage avec lui son goût pour les parties de pêche dans le Mississippi. Le vétéran lui confie des histoires de feu et de sang et son périple à travers le pays pour rencontrer la famille de trois amis soldats. Premier roman.




La ballade de gueule tranchée de Glenn Taylor

La_ballade_de_Gueule_tranchee.jpgHistoire d’Early Taggart, qui doit son surnom à son visage défiguré à la naissance par sa mère qui tenta de le noyer. Destin peu commun, si tant est que tous les épisodes soient avérés, de cet homme devenu une légende vivante, tour à tour monstre de foire, prédicateur, pourfendeur du droit des ouvriers miniers, hors-la-loi, bluesman, journaliste auréolé du prix Pulitzer. Premier roman.





Le dîner de Hermann Koch

Le_diner.jpg Paul et Claire attendent Serge, le frère de cette dernière, et son épouse Babette dans un très chic restaurant d'Amsterdam pour dîner. Lorsque ces derniers arrivent, le huis clos commence, nourri par les relations tendues entre les uns et les autres. Au dessert, Serge dévoile la raison de cette réunion : leurs fils respectifs ont agressé une femme et quelqu'un menace de révéler leur identité.





Ouaih j’avoue on a triché on a déjà commencé à lire avant les élèves, mais franchement nous sommes tombés sur des perles qui, je l’espère, feront naître des débats qui déborderont sur la vie politique actuelle et permettront de regarder les évènements actuels d’un autre œil.