PromiseCassia, 17 ans, vit dans une société qui dicte tout : les distractions, le travail, la mort. Même son mariage est prévu, selon les critères de la comptabilité idéale, avec Xander, son meilleur ami. Pourtant, elle s'intéresse à Ky qui est d'une classe inférieure et qui n'a pas le droit de se marier. Quand Xander lui apprend qu'il aime une voisine, leurs certitudes font place aux doutes. Premier roman.




Dans cette société, les Officiels décident pour vous : qui vous aimez, où vous travaillez et quand vous mourrez.
Pour Cassia, jeune citoyenne de 17 ans, c'est le grand jour. Elle est enfin conviée au banquet durant lequel le nom de son promis va lui être révélé, celui auxquelles les statistiques la destinent et auprès de qui elle va passer toutes ses prochaines années.
Elle qui croyait rencontrer un inconnu, elle s'aperçoit que son promis n'est autre que son ami d'enfance, Xander, avec lequel elle partage ses secrets depuis toujours. Elle décide tout de même de visionner son dossier, mais une erreur s'est glissée. Ce n'est pas Xander qui apparaît sur l'écran, mais Ty, une autre de ses connaissances. Pourquoi cette apparition ? Les officiels se sont-ils trompés ? Y a-t-il une faille dans le système ? Cette petite erreur va changer la perception que Casia a de la société.

Il s'agit du premier tome d'une trilogie intéressante dans une société futuriste terrifiante. PROMISE nous fait réfléchir sur l'amour, la recherche du bonheur et la liberté. Ce volume permet de poser les décors, de découvrir la société, ses origines et ses règles. L'écriture de Condie n'a cependant rien d'exceptionnel : elle est un peu lisse.
Quant aux personnages, nous retrouvons l'histoire du sempiternel triangle amoureux (le jeune fille qui ne sait qui choisir entre les 2 garçons, tous 2 forts séduisants, attentionnés et terriblement amoureux d'elle) qui manque donc cruellement de profondeur, mais la lecture est rapide et légère.
La fin laisse présager des aventures plus sombres dans des contrées moins ternes et aseptisées.
Roman qui tient malgré tout la route.